Catégorie : Matière par matière

Connaitre les associations étudiantes pour en parler dans sa lettre de motivation

Connaitre les associations étudiantes pour en parler dans sa lettre de motivation

>> Commander

 

La lettre de motivation est un élément incontournable de votre candidature au concours de Sciences Po Paris. Il faut y passer du temps, pour qu’elle soit (presque) parfaite.

Pour les grands principes d’écritures de la lettre de motivation, nous vous invitons à lire cet article : http://www.integrersciencespo.net/lettre-de-motivation-pour-sciences-po/

Mais outre les grands principes nous vous proposons aussi ici une des petites combines pour améliorer votre lettre. Pour cela consacrez un paragraphe à « ce que vous souhaitez faire si vous entrez à Sciences Po », et cela concerne notamment votre engagement dans les associations étudiantes. Elles sont nombreuses et vous aurez l’embarras du choix. Mais alors comment amener le sujet ? Que dire ?

Ce qui peut ici intéresser votre lecteur est de savoir :

  • Quelle(s) association(s) étudiante(s) du campus dans lequel vous postulez vous intéresse ?
  • Pourquoi celle(s)-ci en particulier ?
  • Qu’aimeriez-vous y apporter ? Comment voyez-vous votre engagement ?
  • Quelles valeurs cela fait résonner en vous ?
  • Est-ce que cela prolonge une activité que vous faites déjà ?

Pour connaître les associations rien de plus simple, tout est en ligne ! Voici la liste des associations étudiantes reconnus à Sciences Po par campus : http://www.sciencespo.fr/vie-etudiante/fr/content/associations-reconnues#

Mais n’oubliez pas, cela dépend du campus auquel vous postulez, pour savoir comment choisir, reportez-vous à cet article : http://www.integrersciencespo.net/campus-delocalises-de-sciences-po-paris/

Prenez le temps de parcourir la liste des associations et de choisir une association qui vous ressemble vraiment. Cela vous permettra de montrer au jury que vous comprenez le fonctionnement de la vie associative et que vous êtes en phase avec le fameux «esprit sciences po » en couplant parcours académique et engagement associatif.

Ici encore, rappelez-vous que tout ce que vous mettez dans votre lettre de motivation, sera une base de discussion pour l’entretien de motivation. Alors évitez de bluffer dans votre lettre de motivation, car vous risquez de vous sentir mal alaise à l’oral.

TÉLÉCHARGEZ (gratuitement) VOTRE

CALENDRIER DE PREPARATION !

✓ Toutes vos deadlines au même endroit.

✓ Vos livres à lire et vos entrainements mois par mois.

✓ Des extraits du livre pour garder le cap toute l’année ! 😉

Trouver une citation pour améliorer votre lettre de motivation ?

Trouver une citation pour améliorer votre lettre de motivation ?

>> Commander

 

La lettre de motivation est une pièce maîtresse de votre dossier de candidature à Sciences Po Paris. Mais alors, par quelle phrase doit commencer une lettre de motivation ? Il n’y a rien de graver dans le marbre mais il ne semble pas absurde d’éviter le « Elève en classe de terminale ES au lycée Georges Brassens de… ». Premièrement parce que 80% des élèves choisissent cette accroche, deuxièmement parce que ce n’est pas vraiment une accroche. Mais alors c’est quoi une bonne accroche ? Une citation ? Oui… mais pas seulement.

  1. Qu’est-ce qu’une bonne accroche ?

Au même titre qu’une dissertation, une accroche se doit d’être : unique car personnelle, tout en ayant pour but d’éveiller la curiosité du lecteur.

D’où le fait que le fameux « élève en classe de… » soit à proscrire. Au même titre d’ailleurs que :

  • « Je me porte actuellement candidat au concours de… »
  • « Après un parcours scolaire réussi au lycée… »
  • « Je souhaite, depuis plusieurs années, intégrer l’IEP de Paris… »
  • ….

Il faut prendre un peu de hauteur pour trouver une bonne accroche. Essayez de transporter votre lecteur, de lui partager une de vos valeurs profondes. Comment faire ? Vous pouvez utiliser cette arme fatale : la citation !

  1. Comment trouver une citation, si je souhaite en mettre une ?

Une des techniques peut être de choisir une citation d’un auteur que vous appréciez particulièrement. Simple non ?

Je me refuse à donner une liste de citations car vous devez trouver une accroche unique et personnelle ! Eviter donc les citations toutes faîtes, d’auteurs qu’on trouve dans 1 lettre de motivation sur 3.

Par ailleurs, sachez que si vous mettez une citation au début de votre lettre, vous serez certainement interrogé sur ce que vous pensez de l’auteur et de son œuvre. Raison de plus pour prendre quelqu’un de vous connaissez et appréciez, dont vous avez déjà lu des œuvres.

Demandez-vous : Quels sont les auteurs que j’affectionne particulièrement ? Et pourquoi ? Est-il source de motivation et d’inspiration ? Est-ce que cet auteur a joué un rôle dans ma candidature ? Puis-je relier ma relation avec cet auteur avec mon orientation post bac ?  Poésie, roman, théâtre… aucun champ n’est à éliminer.

  1. Que puis-je mettre d’autre si je ne trouve pas de citation pertinente ?

Mais la citation n’est qu’un moyen parmi d’autres d’avoir une approche personnelle et attrayante. Cela ne convient pas à tous. Vous pouvez aussi utiliser :

  • Le storytelling, en racontant une anecdote qui explique pourquoi vous voulez entrer à Sciences Po ou qui montre que vous être un candidat intéressant.
  • Une donnée chiffrée, tirée de l’actualité ou des sciences sociales, et qui vous permet d’expliquer votre passion pour ces sujets.
  • Une réflexion personnelle qui prend de la hauteur par rapport à votre situation propre.

Vous l’avez compris, soyez vous-même et prenez de la hauteur ! Cela bonifiera grandement la qualité de votre lettre de motivation, et donc vos chances d’entrer à Sciences Po. Bonne rédaction !

 

TÉLÉCHARGEZ (gratuitement) VOTRE

CALENDRIER DE PREPARATION !

✓ Toutes vos deadlines au même endroit.

✓ Vos livres à lire et vos entrainements mois par mois.

✓ Des extraits du livre pour garder le cap toute l’année ! 😉

3 erreurs à ne pas commettre dans sa lettre de motivation pour Sciences Po

3 erreurs à ne pas commettre dans sa lettre de motivation pour Sciences Po

>> Commander

 

Décembre : voilà venu le temps des lettres de motivation pour postuler au concours de Sciences Po Paris… Pas simple. Ecrire une bonne lettre peut s’étaler sur plusieurs semaines. Il faudra donc l’écrire, la réécrire, la peaufiner, retirer la moitié, ajouter puis effacer encore, et « 100 fois sur le métier remettre votre ouvrage ». Pour vous simplifier un peu les choses, voilà 3 erreurs à garder en tête :

Erreur n°1 : ne pas suffisamment justifier ses choix de campus.

Au moment de votre inscription vous devez choisir 2 campus (retrouvez ici notre article pour savoir comment choisir). Aussi, ces deux choix doivent être correctement argumentés dans votre lettre. Nombreux sont les candidats qui oublient ou ne font pas l’effort de le justifier. C’est une erreur assez fatale (certainement la plus fatale). Cela montre que vous n’avez pas compris la philosophie de l’IEP parisien concernant ses campus délocalisés. Ne donnez surtout pas l’impression que c’est pas un choix annexe ou par défaut et que seul Paris compte.

Erreur n°2 : ne pas illustrer vos arguments par des exemples pertinents.

Une lettre de motivation doit chercher à convaincre. Et qui dit convaincre, dit argumentation. Or, vous l’avez certainement compris en travaillant les épreuves écrites, une bonne argumentation repose sur la dynamique suivant : chaque argument doit être illustré par un exemple pertinent.

Ces exemples n’ont pas besoin d’être compliqués si vous dites que vous aimez la compétition, prouvez-le en ajoutant « J’étais classé 15/1 au tennis lorsque j’avais 17 ans ». Cela permettra d’être convaincant. Beaucoup de candidats prennent la lettre de motivation pour une version littéraire de leur CV alors que les éléments du CV ne sont là que pour illustrer vos arguments et expliquer « pourquoi vous êtes un candidat qu’on souhaite accepter à Sciences Po ».

Erreur n°3 : Les phrases clichées qu’on retrouve dans 9 lettres sur 10.

Vous ne voyez pas ce que cela peut être ? Voilà : « Je veux entrer à Sciences-Po parce que c’est une excellente école, tournée vers l’international et qui me donnera une formation pluridisciplinaire ».

Faites la chasse à ce type d’argument qui ne montrent en rien en quoi vous êtes différent et unique.

TÉLÉCHARGEZ (gratuitement) VOTRE

CALENDRIER DE PREPARATION !

✓ Toutes vos deadlines au même endroit.

✓ Vos livres à lire et vos entrainements mois par mois.

✓ Des extraits du livre pour garder le cap toute l’année ! 😉

Littérature, Economie, mathématique… que choisir pour l’ épreuve à option de Sciences Po ?

Littérature, Economie, mathématique… que choisir pour l’ épreuve à option de Sciences Po ?

>> Commander

 

Ceci concerne les épreuves écrites du concours de l’IEP parisien. L’ épreuve à option de Sciences Po est une épreuve de 3 heures. Les candidats doivent choisir s’ils souhaitent passer la littérature, l’économie ou les mathématiques. Aussi, les lycéens ne sont pas obligés de passer la matière associée à leur filière (S, ES ou L). Alors, comment choisir ? Quel est le niveau de ces épreuves et les profils attendus ?

Je suis en S et j’ai d’excellentes notes en maths. En ES et j’ai excellentes notes en SES. Je suis en L et j’ai d’excellentes notes en littérature.

Dans ces trois cas, à ne pas douter, foncez sur l’épreuve de votre filière. Ne réfléchissez pas plus loin. Malgré votre bon niveau, aucune de ces épreuves ne vous semblera facile. Vous pourrez même gagner ou assurer des points d’avance. Le programme est le même que celui de première et terminale et les attentes pas si éloignées de celles du bac.

Je suis en filière S, mais j’ai un niveau moyen voir mauvais en maths. Je suis en ES, mais j’ai un niveau moyen en SES.

Ainsi, vous n’avez pas trop le choix. Rattrapez-vous sur l’épreuve de littérature/philosophie. Et si au bac de français, l’épreuve du commentaire de texte vous faisait faire des cauchemars, il va falloir cravacher pour rattraper votre retard. Il est plus facile de rattraper ses lacunes en littérature qu’en maths ou en éco. L’épreuve de littérature est accessible. Cela demandera de :

  1. Bien comprendre ce qu’on attend de vous.
  2. Beaucoup vous entrainer. 

Je passe un bac L, mais j’ai un niveau moyen voir mauvais en littérature.

Qu’est-ce que vous faites en L ? Donc mettez les bouchés doubles pour dépasser cet obstacle ! Ça reste accessible avec un peu de sueur.  Retrouvez ici les rapports de correction.

 

TÉLÉCHARGEZ (gratuitement) VOTRE

CALENDRIER DE PREPARATION !

✓ Toutes vos deadlines au même endroit.

✓ Vos livres à lire et vos entrainements mois par mois.

✓ Des extraits du livre pour garder le cap toute l’année ! 😉

Gagner facilement des points en histoire à Sciences Po

Gagner facilement des points en histoire à Sciences Po

>> Commander

 

L’histoire à Sciences Po est certainement l’épreuve qui demande le plus de travail. Outre les nombreuses connaissances à acquérir il vous faudra également comprendre les attentes méthodologiques. Une bonne dissertation d’histoire à Sciences Po est avant tout une copie bien problématisée et bien argumentée. Contrairement au bac où une accumulation des connaissances un tant soit peu organisée est suffisante. Mais alors, comment gagner des points en histoire sans y passer des heures ? Oui oui c’est possible…

 

  1. Lire les rapports de correction de l’épreuve d’Histoire à Sciences Po.

Ceci est vrai pour toutes les matières, mais c’est certainement pour l’épreuve d’histoire que la méthodologie est la plus importante. Alors n’attendez plus ! Lisez et re-lisez les rapports de correction du jury et les copies corrigées ! C’est une étape qui permet, avec peu d’efforts, de gagner beaucoup de points. Il ne s’agit pas ici de survoler les rapports de Jury en début d’année puis de les oublier. Il faut les lire et les re-lire pendant toute votre préparation pour les intégrer à 100% et en comprendre toutes les subtilités.

 

  1. Comprendre la dynamique argument/exemple.

C’est certainement la chose la plus importante à retenir concernant les attentes de l’épreuve d’histoire. Au bac il faut restituer des connaissances, à Sciences Po il faut construire une argumentation. Et argumenter c’est aussi illustrer vos arguments par des exemples. Ces exemples sont souvent des données historiques factuelles (évènements précis, dates, lois, décisions politiques, etc…).

Il faut surtout ici : s’entrainer ! C’est souvent l’étape que les candidats repoussent et finissent pas bâcler. Ce n’est pas l’étape la plus marrante, mais sans cela tout le travail que vous avez fourni au préalable ne sert à rien. Il faut, au cours des derniers mois de révisions faire 2 à 3 plans détaillés par mois. Cela doit devenir votre priorité. Essayez de ne pas vous laisser avoir par l’argument du « je n’ai pas fini mes révisions, je le ferai après ». Des révisions ne sont jamais finies, mais s’entrainer est ESSENTIEL !

 

  1. Lire le livre de René Rémond sur le XXeme siècle pour gagner en qualité d’analyse. 

Pour affiner votre réflexion et gagner en qualité d’analyse vous pouvez enfin vous pencher sur le livre de René Rémond, Introduction à l’histoire de notre temps – Le XXe siècle, de 1914 à nos jours. Ce livre est court mais c’est une mine d’informations et de clés de lecture pour mieux comprendre le XXème siècle. Encore une fois, vous pourrez ainsi gagner beaucoup de points sans avoir à y passer des heures.

Et pour commencer à réviser l’épreuve d’histoire pendant les vacances d’été ou pendant votre année de première vous pouvez vous pencher sur des romans, films ou BD qui permettent de mon comprendre le XXème siècle : voilà la liste !

TÉLÉCHARGEZ (gratuitement) VOTRE

CALENDRIER DE PREPARATION !

✓ Toutes vos deadlines au même endroit.

✓ Vos livres à lire et vos entrainements mois par mois.

✓ Des extraits du livre pour garder le cap toute l’année ! 😉

Les 10 fautes les plus courantes en langues vivantes

Les 10 fautes les plus courantes en langues vivantes

>> Commander

 

            L’épreuve de langue vivante de Sciences Po est souvent stressante pour les candidats. Et pour cause, le niveau exigé au bac est loin d’être suffisant pour avoir une bonne note au concours de Sciences Po. Pourtant, il n’est pas forcément nécessaire d’être bilingue non plus pour avoir une bonne note ! Quelques bons réflexes suffisent pour se différencier de la masse des candidats. Et pour cela, rien de mieux que de connaître les fautes les plus souvent rencontrées par les correcteurs, puisqu’automatiquement : ne pas les faire c’est sortir du lot !

5 fautes les plus courantes au niveau de la méthodologie pour l’épreuve de langue vivante de Sciences Po

  1. la paraphrase

Paraphraser un texte consiste à reprendre les tournures de phrase de ce texte pour répondre aux questions au lieu d’utiliser ses propres mots. C’est donc un piège dans lequel tombe beaucoup de candidats puisqu’il donne le sentiment de répondre à la question. En réalité on vous demande bien de reformuler avec vos propres mots et d’analyser ou d’argumenter !

  1. les réponses trop longues aux questions de compréhension de texte

Pour cela une seule solution : apprendre à synthétiser ! L’esprit de synthèse se travaille, il faut s’entrainer et s’entrainer encore jusqu’à en faire une habitude.

  1. A contrario, des essais non terminés ou trop courts.

Le plus souvent par manque de temps ou à cause d’un travail trop superficiel au brouillon. Et encore une fois, la seule solution face à cela est de s’entrainer. Il n’y a pas de secret !

  1. Des essais hors-sujet

Le hors-sujet est rarement lié à un manque de compréhension de la question, mais plutôt à une trop rapide analyse des termes du sujets et donc des limites du sujet. Ne foncez pas tête baissée dans la rédaction, il faut prendre le temps de bien décortiquer le sujet et éviter ainsi de passer à côté. On ne juge pas seulement ici votre niveau de langue mais également votre capacité à répondre à un sujet donné.

  1. Une argumentation inexistante ou décousue

L’objectif de l’essai est bien de vous amener à argumenter ! Il faudra donc veiller à :

– chercher des arguments de qualité,

– trouver des exemples pour les illustrer,

– travailler les transitions entre chaque argument,

– s’assurer que les arguments permettent de démontrer une thèse et ne sont pas juste une succession d’idées.

5 fautes les plus courantes au niveau de la grammaire pour ceux qui choisissent l’anglais à l’épreuve de langue vivante de Sciences Po

Et puisque vous êtes nombreux à choisir l’anglais pour cette épreuve de langue vivante, nous avons aussi répertorié les 5 fautes faites le plus souvent en grammaire au concours de Sciences Po. Assurez-vous donc de bien maîtriser ces 5 points :

  1. Maîtrise insuffisante des temps verbaux.

C’est quoi des « temps verbaux » ? http://angleterre.org.uk/anglais/temps-verbaux.htm

  1. Confusion sur l’emploi de l’article défini « the »

Quand utiliser ou ne pas utiliser « the » ? http://www.letudiant.fr/examen/tests-examens-langues/l-anglais-facile-33-cours-d-anglais-pour-progresser-a-l-ecrit/cours-d-anglais-24-savoir-choisir-entre-a-the-ou-o.html

  1. Difficultés de construction comparatifs/superlatifs

Comment construire un comparatif ou un superlatif ? http://www.anglaiscours.fr/comparatif-anglais-superlatif-anglais.html

  1. Mauvaise utilisation des pronoms relatifs

Quand utiliser les pronoms relatifs ? http://www.anglaisfacile.com/exercices/exercice-anglais-2/exercice-anglais-4367.php

  1. L’utilisation trop peu fréquente de la voix passive.

C’est quoi la voix passive et pourquoi l’utilise-t-on en anglais ? http://www.ef.fr/ressources-anglais/grammaire-anglaise/voix-passive/

 

TÉLÉCHARGEZ (gratuitement) VOTRE

CALENDRIER DE PREPARATION !

✓ Toutes vos deadlines au même endroit.

✓ Vos livres à lire et vos entrainements mois par mois.

✓ Des extraits du livre pour garder le cap toute l’année ! 😉

Romans et BD… Quelques références pour mieux maîtriser le XXeme siècle

Romans et BD… Quelques références pour mieux maîtriser le XXeme siècle

>> Commander

 

Vous le savez : le programme d’histoire pour Sciences Po est dense et parfois difficile à apprivoiser. Avant de vous lancer dans les manuels d’histoire du type Berstein et Milza vous pouvez également aborder cette matière à travers la lecture de romans écrits par des contemporains d’événements historiques cruciaux (ex : Pour qui sonne le glas, écrit par Hemingway sur la guerre d’Espagne) ou par des auteurs qui ont fait un travail d’analyse sur une période donnée pour écrire leurs récits (ex : La mémoire des vaincus sur l’importance du mouvement anarchiste dans la lutte des classes au XXeme siècle écrit par Michel Ragon, spécialiste du mouvement anarchiste).

Quelques romans et BD à lire et à relire quand on prépare Sciences Po

Ils vous permettront de commencer vos révisions du programme d’histoire pour Sciences Po en douceur, d’enrichir votre approche et de vous constituer une base de références pour l’oral. L’idée n’est pas ici de vous proposer une liste exhaustive mais de vous donner des pistes de lecture pour vos moments de détente. Voici donc une liste de romans classés en fonction des parties du programme officiel de l’épreuve d’histoire à Sciences-Po Paris et Bordeaux :

 CROISSANCE ECONOMIQUE ET MONDIALISATION DEPUIS LE MILIEU DU XIXe SIECLE A GUERRE ET LES REGIMES TOTALITAIRES AU XXe SIECLELA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE FACE AUX ENJEUX MAJEURS (FIN DU XIXe SIÈCLE – XXe SIÈCLE)
Romans – Germinal, Emile Zola

– Au bonheur des dames, Zola·

– La bête humaine, Zola·

– Temps difficiles, Charles Dickens·

– La Jungle, Upton Sinclair·

1914-1918 :·

– La chambre des officiers, Marc Dugain·

– Voyage au bout de la nuit, Céline·

– La main coupée, Blaise Cendrars

– L’équipage, Joseph Kessel

– Les âmes grises, Philippe Claudel

– A l’ouest rien de nouveau, Erich Maria

1939-1945 :·

– La mort est bon métier, Robert Merle·

– Un femme à Berlin, anonyme.·

– Si c’est un homme, Primo Levi·

– L’archipel du Goulag, Soljenitsyne

– La mémoire des vaincus, Michel Ragon·

– Les Thibault, Roger Martin du Gard·

– Mémoires d’une jeune fille rangée, Simone de Beauvoir·

– Mémoire des champs de braises, Hélie de Saint Marc·

– Les abeilles et la guêpe, François Maspero·

– L’établi, Robert Linhart

Bande-dessiné – Putain de guerre, Jacques Tardi

– Moi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag II B, Jacques Tardi

– Maus, Art Spiegelman

– Il était une fois en France, Fabien Nury et Sylvain Vallée

 

TÉLÉCHARGEZ (gratuitement) VOTRE

CALENDRIER DE PREPARATION !

✓ Toutes vos deadlines au même endroit.

✓ Vos livres à lire et vos entrainements mois par mois.

✓ Des extraits du livre pour garder le cap toute l’année ! 😉