7 erreurs à éviter si on veut réussir son oral de Sciences Po

7 erreurs à éviter si on veut réussir son oral de Sciences Po

Cet article est écrit par Alexis de l’équipe du repaire des étudiants

On entend souvent dire que les jurys ne sont pas là pour vous flinguer. Et c’est vrai. Ils voient des jeunes de 17 ans qui ont bossé dur pour les écrits, qui se mettent la rate au court bouillon pour réussir leur oral et essayer de réaliser leur rêve, je vous jure qu’ils vous regardent tous avec un oeil bienveillant.

Il n’empêche que certains travers hérissent quand même quelque poils, et parfois, lassent franchement les jurys. Vous voulez éviter les morsures de jury mécontent ? Evitez ces quelques erreurs pour votre oral d’admission à Sciences Po !

1) Ne jouez pas un rôle.

Et lâchez une bonne fois pour toutes cette illusion qu’il faut avoir un “profil Sciences Po”, parce que ça vous amène à essayer d’être quelqu’un que vous n’êtes pas. Et jouer un rôle, que ce soit en entretien ou en parlant à cette jolie fille / ce joli garçon, ce n’est pas bon pour vos chances.

Pour comprendre pourquoi je vous dis ça, réfléchissons un instant au format-même de l’épreuve. Pourquoi l’oral est-il oral ? Précisément parce que ça permet de vous voir tels que vous êtes, sans maquillage, sans 4 heures pour mouliner un plan, avec vos éclats, vos imperfections, vos manques de confiance, vos connaissances, votre naïveté, bref, on vous voit vous.

Conclusion temporaire : si Sciences Po se décarcasse pour organiser des oraux dont le seul but est de voir comment vous êtes vraiment…mais montrez-leur comment vous êtes vraiment !

Et si qui vous êtes vraiment implique de leur dire que vous aimez les Model United Nations et Twillight, eh bien faites. (Enfin, dans ce cas, faites attention quand même, aimer Twillight, vous avez intérêt à avoir une bonne raison 🙂

Premier conseil absolu, tarte et répété : soyez vous-mêmes. Même si votre candidature peut paraître chiante selon vos critères (parce que vous n’avez ni voyagé ni fait 37 expériences associative), nous on y trouvera toujours un intérêt si vous nous parlez avec votre ventre.

2) Ne parlez pas comme des robots / pingouins / énarques.

“Je souhaite intégrer Sciences Po car il s’agit d’une formation pluridisciplinaire d’excellence qui me permettra de réaliser mon objectif profess…” [bruits de ronflements de jury]. Le deuxième défaut à bannir loin loin loin, c’est le fait de parler comme si vous aviez 30 ans de plus que ce que vous n’avez. Seriously, ayez pitié de nous.

Maintenant, ne blaguons pas non plus, c’est un jury de grande école, ne leur dites pas non plus que “Sciences Po c’est trop dar”.

L’idée, c’est simplement de parler “normalement”. Comme si vous vous adressiez à un humain (chose que le jury est la plupart du temps). Si vous deviez expliquer à votre tante ou petite soeur pourquoi Sciences Po, vous diriez “je souhaite intégrer car” ? Really ? Faites plus simple. Pour moi, le secret, c’est de parler au jury comme à des gens que vous connaissez déjà un peu, mais pas trop. Genre des collègues de vos parents que vous avez croisé quelque fois. Voyez ?

En tout cas, ne perdez pas de vue le fait qu’il s’agit d’un oral et que si vous parlez comme dans une dissertation, ça sera plus difficile à écouter. Et donc moins convaincant.

3) Ne servez pas des arguments chiants (sans les empaqueter).

On sait, vous voulez une formation pluridisciplinaire, la dimension internationale et l’ouverture sur le monde, et l’Engagement avec E majuscule. (On leur a dit pareil à notre époque). Et souvent, vous êtes très conscients du côté bateau de ces arguments. Le problème, c’est que c’est bateau…mais souvent vrai. Du coup, comment faire ? Se risquer sur ce genre de truismes ? Ou dire au jury que vous voulez Sciences Po pour apprendre à danser des claquettes ?

On vous propose une troisième voie. D’abord, dites ce qui vient de votre coeur. Quelque chose qui vient authentiquement de vous marquera toujours plus de points que le reste. Si donc c’est le côté international qui vous motive, dites-le.

Ensuite. Habillez-le un peu, cet argument. Ne le laissez pas tout nu. Mettez-lui des bretelles, une cravate, une petite veste. Concrètement : allez au delà du concept théorique. “Je veux intégrer Sciences Po pour sa dimension internationale”, ça ne nous parle pas. “En participant à une rencontre internationale X, je me suis rendu compte de l’importance d’avoir des points de vue différents pour mieux appréhender le sujet Y, parce que les allemands le voyaient comme ça et les russes plutôt comme ça, et j’ai compris que la diversité culturelle de Sciences Po m’était indispensable pour continuer à patauger dans cette ouverture internationale”…forcément, ça parle plus.

Bon, je m’amuse un peu et mon exemple vaut ce qu’il vaut, mais vous comprenez l’idée : pour convaincre, vous devez donner un vrai morceau de vous, pas juste un concept mort. Et si l’argument est particulièrement chiant (pluridisciplinarité, international, associations), personnalisez-le bien et parlez avec votre coeur.

4) Ne nous parlez pas de Sciences Po (et parlez-nous plus de vous).

Mais bon sang, on s’en fiche que vous nous disiez “Science Po ceci” et “Sciences Po cela”, surtout si c’est pour nous envoyer des platitudes de type “école d’excellence”. On connaît Sciences Po. Ce qu’on veut, c’est que vous ne parliez de vous…et de votre rapport à Sciences Po. Donc, “Sciences Po, c’est avant tout l’école de l’engagement qui…” : out. A la place : “Science Po me correspondrait, parce que j’ai XYZ”

On a une grande frustration, en tant que jury, de ne pas vous entendre plus parler de vous. Alors qu’on se comprenne, il ne s’agit pas de faire une stand-up sur votre vie votre oeuvre. Mais de laisser transparaître des vrais morceaux de qui vous êtes à travers vos argumentaires.

5) N’oubliez pas de bien connaître Sciences Po.

Question de jury : “Vous avez entendu que Sciences Po veut lever 100 millions d’euros pour se développer, ça vous inspire quoi ?” Réponse : “…je…euh…euh…c’est bien”. Je caricature, mais à peine. Eviter ce genre de désagréments, c’est simple. 1, épluchez bien le site de Sciences Po en général, et les aspects qui touchent à votre candidature en particulier. 2, tenez-vous au courant de l’actualité de Sciences Po.

Pourquoi faut-il connaître Sciences Po ? Parce que connaître l’école que vous visez est quasi tout en haut dans la hiérarchie des connaissances à avoir. En fait, voyez ça comme un oignon. Au centre, il y a les connaissances sur vous. Les plus importantes. Ensuite, Sciences Po. Après seulement, l’actualité qui vous est proche, et enfin, l’actualité générale. Ce découpage est évidemment arbitraire, mais pas dénué de sens : ne pas savoir répondre à une question d’actu générale (“que pensez vous de l’attitude de Donald Trump face à l’Arabie Saoudite ?”) est beaucoup moins problématique que de ne pas savoir citer un cours qui vous intéresse à Sciences Po. Get the picture ?

Connaitre ce dans quoi vous mettez les pieds est le B.A.-BA de la motivation. Si vous dites être intéressé par l’écologie, que vous dites vouloir intégrer Sciences Po Environnement, et que quand on vous demande si vous pouvez nous citer une action ou un projet qu’ils ont fait cette année, vous séchez, à votre avis, est-ce qu’on va vous prendre au sérieux ? Donc, règle : connaissez bien Sciences Po en général et les choses qui touchent à vos intérêts en particuliers.

6) Ne répondez pas trop vite aux questions. (et prenez un peu de hauteur, que diable).

Exemple : “Pensez-vous que l’UE ait été à la hauteur sur la question migratoire ?”. Réponse 1 : non, parce que l’Europe n’a pas réussi à se mettre d’accord sur le comment il fallait gérer la crise. Réponse 2 : [remise en question de la prémisse de la question] Qu’entendez-vous par “être à la hauteur” ? Si on parle d’être à la hauteur des valeurs et des idéaux humanistes de l’Europe, les 15 000 noyés en méditerrannée diraient sans doute qu’on peut mieux faire. Si on parle de la capacité des pays européens à coopérer et mettre en place une politique commune, etc etc”.

Est-ce que vous voyez que la deuxième réponse est non seulement plus complète, mais montre que vous savez remettre en cause et réfléchir ? Vous ne vous contentez pas de donner votre avis. No offense à votre égo, mais votre avis, ce n’est pas forcément ce qui intéresse le plus le jury. Ce qui nous intéresse, c’est comment vous raisonnez. Essayez donc toujours de montrer au jury que vous savez réfléchir avant de vous empresser de répondre à une question (dont le jury se fiche) Alors attention, répondre de cette manière aux question s’apprend, mais ça prend du temps.

7) N’oubliez pas de nous dire pourquoi vous êtes là.

Dans entretien de « motivation », il y a « motif ». Expliquez-nous vos motifs ! S’il ne fallait retenir qu’une seule chose de cet article : dites-nous pourquoi Sciences Po. Vous êtes beaucoup trop nombreux à oublier de nous expliquer les raisons profondes qui vous amènent dans cette voie. Alors vous nous expliquez que formation pluridisciplinaire d’excellence, mais il faut descendre plus profond dans votre pourquoi. Ce qui demande du travail, mais ce n’est pas un problème pour des gens aussi motivés que vous 🙂

Résumé des courses

  • Soyez, pardon de la platitude, vous-mêmes
  • Parlez normalement (sans tomber dans la grossierté)
  • Habillez vos arguments
  • Personnalisez, parlez-nous de vous !
  • Connaissez l’école
  • Prenez de la hauteur avant de répondre
  • Allez chercher vos motivations profondes
 
Dernière chose : n’oubliez pas qu’au delà des conseils, il n’y a que le boulot qui paie vraiment. Chaque année on a des profils vraiment limite limite qui passent parce qu’ils ont bossé comme des chiens, et c’est notre plus grande fierté. Vous avez le droit de douter, de manquer de confiance…mais ne lâchez pas le morceau, vous allez y arriver.
Bon courage à tous !
 

  Alexis & l’équipe du repaire

Et si vous voulez de l’aide pour votre oral, il y a le repaire des étudiants ! Politique de la maison : vous ne payez le coaching que si vous êtes admis(e). (Vous n’êtes pas admis(e)? On vous renvoie votre chèque. That is it.)

 

 


Retrouvez une méthode clé-en-main pour réussir les concours des IEP dans le guide
Je Vais Vous Apprendre à Intégrer Sciences Po .
Comments are closed.