10 choses que j’aurais aimé savoir avant de commencer à préparer le concours de Sciences Po

10 choses que j’aurais aimé savoir avant de commencer à préparer le concours de Sciences Po

Maintenant que j’ai intégré l’IEP de Paris et que j’ai compris la « mentalité Sciences Po », il est facile pour moi de voir les choses que j’aurais dû faire ou ne pas faire pendant mon année de terminale. Voilà donc les 10 choses que j’aurais aimé qu’on me dise quand j’ai commencé à préparer le concours de Sciences Po et qui m’aurait fait gagner du temps et des points au concours !

  1. Travailler 15 heures pour jour n’est pas nécessaire

Pour qui prend le temps d’analyser ce qui est vraiment utile pour le concours et de chercher comment le faire de manière optimale, il est possible de réussir sans s’imposer un rythme classe préparatoire en Terminale. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne faudra pas travailler en plus de votre bac, bien au contraire. Retenez qu’en lisant les rapports de jury par exemple vous pourrez gagner un temps fou sur votre préparation en ciblant les attentes.

Article : Les meilleurs extraits de rapports de jury à lire et à relire !

  1. Décidez dès le début de l’année quel(s) concours vous souhaitez présenter

Ainsi, s’éparpiller entre deux ou trois concours pour finalement n’en passer qu’un est une perte de temps. Cela s’avère chaque année fatale pour un certain nombre de candidats. Choisissez dès le début de l’année le concours sur lequel vous allez concentrer vos efforts !

Article : Paris, concours commun, Bordeaux, Grenoble… Comment choisir ?

  1. Les connaissances ne sont jamais une fin en soi

Une connaissance factuelle qui ne s’inscrit pas au sein d’une réflexion ne présente aucun intérêt pour le jury de Sciences-Po ! Souvenez-vous de ce barème implicite : votre note, c’est 70% de méthodologie et 30% de connaissances. Donc prenez le temps nécessaire pour comprendre les attentes de chaque épreuve et entrainez-vous jusqu’à les appliquer naturellement….

Article : 2 principes pour organiser efficacement son année

  1. Un engagement associatif sera vivement valorisé

Les trois types d’expérience qui donnent un sacré coup de pouce à votre dossier sont : les séjours à l’étranger, les engagements associatifs et la connaissance du monde du travail. Le dossier compte pour 50% de la note d’admissibilité et ces expériences pour la quasi-totalité de la note d’admission.

Article : Récit d’une expérience humanitaire au Népal, se forger un cursus extra-académique

  1. Multiplier le nombre de manuels est inutile et chronophage

Contrairement aux idées reçues, on ne vous demande pas d’avoir une culture encyclopédique. Choisir un ou deux manuels de bonne qualité et aux approches complémentaires est la meilleure façon d’optimiser votre travail.

Article : Les livres indispensables pour réussir Sciences Po

  1. En langue vivante on vous attend autant sur la grammaire que sur la connaissance de l’actualité du pays concerné

Si une maîtrise de la langue anglaise est nécessaire il ne faut pas non plus laisser de côté la connaissance de la culture de pays en question. Si vous passez l’anglais il faudra régulièrement lire la presse Britannique, Américaine et Canadienne. Vous y apprendrez des éléments factuels essentiels pour réussir tant l’essaie que la compréhension de texte.

Article : Les 10 fautes les plus courantes en langue vivante

  1. La lettre de motivation est la pièce maîtresse de votre dossier, vous devez convaincre

Une lettre de motivation réussie doit être parfaitement structurée afin de convaincre votre lecteur du bien fondé de votre candidature. L’objectif est bien évidemment de lui donner envie d’en savoir plus.  Trop de candidats bâclent cette étape.

  1. Il faut absolument préparer les éléments qu’on veut porter à la connaissance du jury à l’oral de motivation

20 minutes d’entretien, c’est court : il faut optimiser son temps de parole pour être convaincant. Vous devez donc lister, puis vous entraîner à restituer, chacune des pièces maîtresses de votre candidature.

  1. Lire la presse oui, mais pas n’importe comment !

Pas besoin de livre le Monde, le Figaro et Libération intégralement chacun jour. C’est une perte de temps, il faut prendre du recul sur les sujets de fond et vous tourner vers des dossiers d’actualités qui proposent une analyse : Courrier international, Monde Diplomatique, hors-séries du Monde, Revue Débat…

  1. Une orthographe irréprochable et un vocabulaire soigneusement choisi sont les deux conditions sine qua non pour ne pas être immédiatement éliminé

Impossible d’échapper à cette dernière règle. On vous attend au tournant sur cette question. Pour vous améliorer nous vous conseillons de ne pas négliger l’étape de la relecture et de lire cet ouvrage : 99 questions à mon coach d’orthographe.


Retrouvez une méthode clé-en-main pour réussir les concours des IEP dans le guide
Je Vais Vous Apprendre à Intégrer Sciences Po .
Comments are closed.

Déjà en avance ? 🎓💪🎉

Bienvenue ! Nous sommes en train de préparer la toute nouvelle version de notre guide, qui sortira fin avril 2018.

Vous souhaitez être tenu(e) au courant de la sortie ? Laissez votre adresse !